UCM
Flux RSS RSS - Union & Actions, le 18 janvier 2018

publié le 07/12/2017 Imprimer Imprimer en PDF

Partenariat | L'UCM s'engage durablement avec Monizze

Gagner des clients et gâter ses collaborateurs

Monizze
L'émetteur électronique Monizze garantit la formule la plus avantageuse aux commerçants qui ne diront plus non aux clients et aux employeurs octroyant des avantages extralégaux aux travailleurs.

Le dernier arrivé sur le marché belge du titre-repas électronique compte déjà plus de 300.000 utilisateurs. Autant de clients qui ont forcé les deux autres prestataires à diminuer les coûts de transaction, d'activation et d'abonnement. La signature d'une convention entre l'UCM et Monizze garantit aux commerçants et aux employeurs les prix les plus bas, mais aussi l'absence de frais d'activation et de fonctionnement. La seule tracasserie, c'est le temps utile pour la signature au bas du contrat ; la configuration des appareils étant prise en charge par le fournisseur.

Le commerçant qui offre déjà à ses clients la possibilité de payer via les deux autres opérateurs n'a rien à perdre... Au contraire : il en gagnera de nouveaux qui utilisent déjà Monizze. Il s'agit là de solutions adaptées à l'ADN des PME, dont la ligne de fond reste l'efficacité. Quant aux employeurs, ils permettent ainsi à leur personnel de bénéficier d'avantages extralégaux (titres-repas, éco-chèques et chèques-cadeaux) aux conditions les plus avantageuses.

 

Jean-Louis Van Houwe (Monizze)

"Dire non à un client, c'est l'enquiquiner !"

Jean-Louis Van Houwe est le fondateur et CEO de la carte électronique Monizze. Engagé dès le début de sa carrière dans de grandes entreprises internationales, il a décidé en 2011 de créer sa propre entreprise, qui compte aujourd'hui 35 collaborateurs. Partant du principe que "small is beautiful", il est entré dans le marché des titres-repas fraîchement libéralisé et 100 % digital. En rencontrant les secrétariats sociaux et les RH, il a pu dessiner le process le plus adapté au format électronique, éliminant les intermédiaires et réduisant les coûts de transaction et d'abonnement.

 

- Quelle est la force de Monizze ?

- Clairement la digitalisation de ses supports et services. Nous sommes nés là-dedans et n'avons jamais eu de phase papier, cela nous donne beaucoup d'avance. Notre portefeuille représente 15 % de parts de marché construits d'abord grâce aux titres-repas, puis aux éco-chèques électroniques en 2015 et aux chèques-cadeaux cette année. En 2018, nous prévoyons d'apporter de la valeur ajoutée aux marchands et des solutions pour attirer les clients et surtout les fidéliser.

 

- Que dire aux commerçants qui ne font pas appel à vous ?

- Qu'ils ont tort ! Qu'un client qui ne sait pas payer avec ses titres-repas Monizze, c'est un client qu'on enquiquine et qui est perdu ! Notre partenariat avec l'UCM garantit à ces indépendants les coûts de transaction les plus bas et la gratuité en termes d'activation et d'abonnement mensuel. C'est donner la meilleure qualité de service aux clients et c'est aussi la certitude de travailler avec le moins de tracasseries administratives, notre bête noire !

 

- Et que faites-vous pour les employeurs du Secrétariat social UCM ?

- Tous les employeurs clients du Secrétariat social UCM sont certains de bénéficier des tarifs les plus bas du marché. De plus, ils profitent de la solution administrative la plus simple grâce à la commande automatique des titres-repas. Monizze est également le partenaire pour les éco-chèques ou chèques-cadeaux.

 

Infos : ucm.be/monizze

 

Z'ont dit
De Marie-Martine Schyns,

ministre de l'Enseignement, sur l'identité chrétienne du CDH : "C'est beaucoup plus large que cela. Je suis chrétienne, oui. Mais je suis humaniste. Je suis centriste. Il n'y a plus de chapelle au CDH." (L'Écho, 16/12/17)

Wallonie - événements d'affaires

Téléchargez la brochure au format pdf (1 Mo)