UCM
Flux RSS RSS - Union & Actions, le 18 novembre 2017

publié le 09/11/2017 Imprimer Imprimer en PDF

Bruxelles | Aide à la création d'entreprise

Une prime de 4.000 euros pour devenir indépendant

La Région bruxelloise met à la disposition des demandeurs d'emploi désireux de créer leur entreprise une aide mensuelle et dégressive. Un accompagnement est bien entendu obligatoire.

Selon les premières projections, ce coup de pouce financier de la Région bruxelloise pourrait concerner 600 demandeurs d'emploi. Depuis la sixième réforme de l'État, chaque Région a eu la possibilité de réformer ses subsides aux entreprises. La Région bruxelloise, qui affiche un taux de chômage de plus de 16 %, a bien compris que le salariat ne peut répondre seul au besoin de création d'emplois sur son territoire. C'est la raison pour laquelle la réforme des aides Activa ( U&A n° 177 du 27/10/2017) va aussi permettre aux chercheurs d'emploi de créer leur propre activité.

Une prime, mensuelle et dégressive sur six mois, d'un total de 4.000 euros pourra être octroyée à celui qui se lance comme indépendant à titre principal sans l'avoir été depuis deux ans. Elle sera cumulable aux premiers revenus de l'entreprise naissante. Condition sine qua non : l'aspirant indépendant devra se faire accompagner obligatoirement par une structure agréée tout au long des étapes de la création et des débuts de l'entreprise. Cet accompagnement vise, très logiquement, à minimiser les risques d'échec.

Bons points : l'arrêt prématuré de l'activité n'entraînera pas le remboursement des sommes déjà perçues. Et sous certaines conditions, la prime devrait être cumulable avec le dispositif Tremplin-indépendants ( onem.be).

Le texte prévoit que "la prime n'est pas accordée si le candidat indépendant a exercé une activité à titre principal dans les deux années précédant la demande d'obtention de la prime."

Z'ont dit
De Michel Claisse,

juge d'instruction, sur les "Paradise papers" qui montrent comment les grosses fortunes et les multinationales éludent le fisc : "C'est difficile d'aller récupérer cet argent car les paradis fiscaux sont des coffres-forts inviolables dont on n'a pas la clé ni le code." (La Première, 07/11/17) 

Wallonie - événements d'affaires

Téléchargez la brochure au format pdf (1 Mo)