UCM
Flux RSS RSS - Union & Actions, le 18 janvier 2018

publié le 30/08/2017 Imprimer Imprimer en PDF

Fiscalité | Pour une administration "PME friendly"

Éviter les contrôles inutiles

En fiscalité, il n'y a pas que les taux qui comptent. L'UCM insiste sur le nécessaire changement de mentalité de l'administration fiscale. Une chimère ? Peut-être pas...

La pression fiscale est un des principaux freins à la croissance des PME. Au-delà des taux, cette pression résulte du temps pris à l'entrepreneur pour répondre à l'ensemble des demandes émanant du fisc, jusqu'à dix jours par an dans certains cas. Comment enrayer ce mécanisme de contrôles successifs, inefficaces mais stressants, énergivores et chronophages ?

L'UCM s'est penchée sur une initiative française : les centres de gestion agréés (CGA). Ils aident l'entrepreneur à mieux analyser et comprendre la situation financière de son entreprise. L'adhésion permet de bénéficier d'avantages fiscaux. En particulier, elle diminue le nombre de contrôles car la comptabilité est considérée comme "plus fiable" par le fisc.

Faire un "copier-coller" du système français est illusoire. Par contre, s'en inspirer est possible. L'UCM travaille avec les professionnels du chiffre pour définir le meilleur modèle. Il ne faut pas que ce système soit obligatoire ou pénalisant pour l'entrepreneur qui n'y adhère pas (éviter une présomption d'anomalies). Il faut aussi préserver la relation de confiance entre le comptable et son client.

Quand un modèle sera dessiné, l'UCM et les professionnels du chiffre prendront contact avec l'administration fiscale pour exposer leur proposition. Cette démarche prendra du temps, comme l'évolution des mentalités...

Z'ont dit
De Marie-Martine Schyns,

ministre de l'Enseignement, sur l'identité chrétienne du CDH : "C'est beaucoup plus large que cela. Je suis chrétienne, oui. Mais je suis humaniste. Je suis centriste. Il n'y a plus de chapelle au CDH." (L'Écho, 16/12/17)

Wallonie - événements d'affaires

Téléchargez la brochure au format pdf (1 Mo)