UCM
Flux RSS RSS - Union & Actions, le 18 octobre 2017

publié le 26/07/2017 Imprimer Imprimer en PDF

Fédéral | Accord budgétaire

Deux obstacles à la croissance des PME sont levés

L'accord budgétaire fédéral comporte plusieurs mesures positives pour les indépendants et les PME. L'UCM se réjouit en particulier de la baisse annoncée de l'impôt des sociétés à 20 % pour les PME, ainsi que du rétablissement d'une période d'essai à l'embauche. La protection sociale des indépendants va également être améliorée.

L'UCM avait fait de la réduction de l'impôt des sociétés (Isoc) sa priorité. La moyenne européenne est à 22 % alors que la Belgique pratique toujours un taux de 33,99 %. Une législation extrêmement complexe offre des niches fiscales, surtout aux grandes entreprises. Dans les faits, plus de la moitié des PME (53 %) paient plus de 30 % d'impôts sur leurs bénéfices.

La réduction annoncée du taux d'imposition des PME à 20 % sur une première tranche de bénéfices de 100.000 euros est donc un réel progrès, même s'il faudra attendre 2020. C'est de nature à renforcer la capitalisation et les capacités d'investissement des petites entreprises.

L'UCM se réjouit également du rétablissement d'une période d'essai à l'embauche. Durant les trois premiers mois, le préavis ne sera que d'une semaine et la fin du contrat ne devra plus être motivée. C'était une revendication forte des chefs de PME, qui ont besoin d'un droit à l'erreur lorsqu'ils engagent un nouveau collaborateur.

L'accord fédéral prévoit aussi des avancées pour la protection sociale des indépendants. L'indemnité de maladie sera versée après quinze jours, et non plus après un mois. Une enquête a montré que ce "mois de carence" est un problème pour les travailleurs indépendants.

L'abaissement du seuil des cotisations sociales demandées aux starters va faciliter le démarrage des entreprises en collant mieux à la réalité économique souvent difficile des débuts. La possibilité offerte aux indépendants d'accéder au deuxième pilier de pension (assurance groupe) contribuera à l'amélioration des revenus des futurs retraités.

Pour le président de l'UCM, Pierre-Frédéric Nyst, "dans un contexte budgétaire qui reste difficile, le gouvernement fédéral lève à nouveau des obstacles à la création et au développement des PME. C'est le bon choix pour permettre aux entrepreneurs de profiter d'une meilleure conjoncture, de créer des emplois et les moyens nécessaires à la solidarité."

Z'ont dit
De Pierre Vercauteren,

politologue (Mons), après l'annonce du retrait de trois élues CDH (Véronique Salvi, Vanessa Matz, Isabelle Poncelet) : "La survie de tout parti politique, aujourd'hui, est liée aux personnalités qui le soutiennent plus qu'aux programmes." (Le Soir, 02/10/17)

Wallonie - événements d'affaires

Téléchargez la brochure au format pdf (1 Mo)