UCM
Flux RSS RSS - Union & Actions, le 23 juillet 2017

publié le 14/06/2017 Imprimer Imprimer en PDF

Nomination | UCM National

Pierre-Frédéric Nyst, nouveau président

Pierre-Frédéric Nyst (président UCM)
Le conseil d'administration de l'UCM a élu ce mercredi Pierre-Frédéric Nyst (49 ans) à la présidence de l'organisation représentative des indépendants et PME francophones. Il prendra ses fonctions lors de l'assemblée générale du 28 juin prochain et poursuivra, jusqu'en 2020, le mandat de Philippe Godfroid, notamment au "Groupe des Dix" (concertation sociale).

Pierre-Frédéric Nyst est avocat aux Barreaux de Namur et du Luxembourg, spécialisé en fiscalité et droit des affaires. Il est l'auteur de plusieurs publications et gérant du cabinet d'avocats Nyst & Lejeune. Il est entré à l'UCM en 1999 et il est devenu vice-président national et président de l'UCM Namur, poste qu'il quittera le 22 juin. Il succède à Philippe Godfroid, en place depuis cinq ans, qui avait annoncé son retrait début mai. Le mandat court jusqu'en juin 2020. Pierre-Frédéric Nyst sera entouré des vice-présidents qui représentent différents profils du monde de l'entrepreneuriat.

La mission du nouveau président est de renforcer l'UCM en tant que seul organisme de représentation des indépendants et PME francophones présent à tous les niveaux de pouvoir, et d'aider au renforcement du premier groupe social francophone (secrétariat social, caisse d'assurances sociales, guichet d'entreprises...). Sa nomination coïncide avec l'élection d'un nouveau président à l'UCM Liège, Marc Vilet, ce qui laisse entrevoir de nouvelles perspectives pour le groupe.

Pierre-Frédéric Nyst est convaincu de la nécessité de soutenir ceux et celles qui entreprennent. "Je veux mettre mes compétences et mon enthousiasme à leur service. Je dis souvent que pour être indépendant, il faut une bonne santé, une bonne idée et une bonne comptabilité. Il faut aussi pouvoir compter sur une bonne organisation représentative qui propose un bon accompagnement."

Homme de caractère et de conviction, le nouveau président est combatif, mais aussi ouvert au dialogue et à la conciliation. Il représentera au nom de l'UCM les indépendants et PME francophones au "Groupe des Dix", sommet de la concertation sociale.

  

Z'ont dit
De Maxime Mori,

président de la Fédération des étudiants francophones : "Les jeunes s'engagent autant qu'avant, mais de manière moins partisane. (...) C'est presque devenu une tare de dire qu'on va s'investir en politique. Cela suscite du scepticisme." (La Libre Belgique, 22/06/17)

Wallonie - événements d'affaires

Téléchargez la brochure au format pdf (1 Mo)