UCM
Flux RSS RSS - Union & Actions, le 23 juillet 2017

publié le 12/04/2017 Imprimer Imprimer en PDF

Entreprises | Facture impayée : que faire ?

L'art du rappel

Graydon
Graydon est partenaire de l'UCM pour la récupération de créances. Avant d'en arriver là, il est conseillé d'envoyer des rappels. Conseils pour être efficace...

Un chef d'entreprise a tout intérêt à disposer de conditions de vente claires. Il doit aussi veiller à facturer à temps, de façon correcte et à la bonne personne. Tout cela ne suffit malheureusement pas pour être payé sans retard. En Belgique, trois factures sur dix ne sont pas réglées dans le délai prévu. C'est énorme. C'est pourquoi Graydon a formulé des recommandations en matière de rappels.

Premier conseil : ne pas traîner ! Dans les cinq jours suivant la date d'échéance, un premier courrier doit partir. Il doit être clair, concis, factuel ; rappeler le numéro de facture, la date, le montant et le numéro de compte où verser l'argent. Un bon rappel laisse les émotions de côté, mais il n'est pas désincarné. Il s'adresse à une personne – l'utilisation du "vous" est recommandée – et il émane d'une personne : la signature est manuscrite.

Parmi les erreurs à ne pas commettre, certaines sont évidentes. Il faut bannir les ratures, les grosses fautes d'orthographe, l'écriture illisible, le papier non assorti à l'enveloppe, les formules alambiquées... D'autres éléments nuisent à l'efficacité du courrier. Écrire "premier rappel" est contreproductif. Cela signifie que d'autres suivront... Il faut aussi éviter d'avoir l'air peu sûr de soi ("il semble que..."), de demander une faveur ("nous n'avons malheureusement pas reçu..."), de s'excuser ("si ce courrier croise votre paiement..."), etc. Politesse et fermeté sont parfaitement compatibles. Le retard du client est peut-être dû à une excellente raison, mais c'est lui qui est en défaut.

Dans le dernier rappel, indiqué comme tel, le ton peut être plus sec. Des frais doivent être facturés et une escalade prévue et décrite, avec un timing. Faute de paiement dans tel délai, une procédure sera entamée. Le plus simple est de faire appel aux services d'une plateforme de recouvrement. Les membres UCM Mouvement ont accès gratuitement à la plateforme Graydon. Il est recommandé de lui confier les factures impayées moins de 90 jours après l'échéance. Il n'y a pas de frais si le recouvrement échoue. S'il réussit, de bonnes conditions générales de vente peuvent prévoir une majoration égale aux frais demandés. L'entrepreneur retrouve ainsi l'intégralité de sa facture.

 

Avantage UCM Mouvement

Les membres UCM Mouvement (160 euros par an, montant fiscalement déductible) participent à la défense collective des indépendants et PME. Ils bénéficient de divers avantages individuels, notamment de conseils gratuits dispensés par des juristes experts de l'UCM.

L'abonnement à la plateforme Graydon de récupérations de créances (598 euros par an) est offert. Les factures impayées peuvent y être transférées. Il n'y a rien à payer si l'argent n'est pas récupéré. Sinon, le taux de commissionnement est en dessous du taux du marché.

Graydon et les juristes UCM Mouvement peuvent aider à rédiger de bonnes conditions générales de vente.

Plus d'infos : ucmmouvement.be

Z'ont dit
De Paul Magnette

(PS), ministre-président wallon, qui a qualifié Benoît Lutgen de "loyal" la veille de l'annonce de la fin de son gouvernement : "J'avais entendu des rumeurs. J'ai voulu en avoir le cœur net. J'ai eu la réponse : il n'a pas le sens de l'honneur. C'est le retour du vieux PSC." (L'Avenir, 21/06/17)

Wallonie - événements d'affaires

Téléchargez la brochure au format pdf (1 Mo)