UCM
Flux RSS RSS - Union & Actions, le 21 septembre 2017

publié le 31/03/2017 Imprimer Imprimer en PDF

Opération | Télévie 2017

La mobilisation continue

Télévie
Buffets de desserts, ateliers pour réaliser des cœurs en fils de coton... l'imagination est au pouvoir pour récolter des fonds au profit du Télévie. Et ça marche !

Cette fois-ci, impossible de passer à côté : la campagne pour le Télévie bat son plein. En mode disco sur les ondes de Bel RTL, avec des témoignages bouleversants à la télévision et ces centaines d'anonymes qui, à coups de soupers lasagnes et diverses soirées conviviales, récoltent euro après euro pour la recherche et la lutte contre le cancer.

Du côté du Groupe UCM, on appelle nos clients et nos membres à faire un geste (voir encadré), mais pas seulement. Sur base volontaire, chaque membre du personnel peut apporter sa pierre à l'édifice. Ici, une équipe qui a préparé des kits prêts à l'emploi pour préparer des douceurs ; là, des pâtissiers et pâtissières qui vendent parts de tartes et chouquettes sur le temps de midi...

Vente de bonbons et autres produits Télévie, événements payants où l'on reverse une partie de l'entrée pour l'opération, un atelier pour apprendre à bricoler des cœurs en ficelle et, last but not least, vente d'œufs de Pâques en chocolat... Chaque euro compte. Chaque sourire aussi. Et la cagnotte officieuse dépasse déjà les 4.200 euros. "Officieuse" car il faut aussi trouver le temps pour aller déposer toutes les pièces à banque.

Pour tout cela, merci ! D'ici la soirée de clôture, le 22 avril, un seul mot d'ordre : "On continue !" 

 

Chaque euro compte !

Répondre à notre appel aux dons, c'est simple comme bonjour. Il suffit d'effectuer un virement sur le compte qui a été ouvert pour l'UCM par le Fonds de la recherche scientifique (FNRS). Le nom du bénéficiaire est F.R.S.-FNRS/Télévie. Iban : BE75-0013-6399-9751 ; BIC : GEBABEBB. La communication : "Télévie/UCM".

Pour rappel, tout don égal ou supérieur à 40 euros fait l'objet d'une attestation fiscale envoyée directement par le F.R.S.-FNRS en mars/avril 2018. 

Z'ont dit
De Christophe Collignon,

chef de groupe PS au Parlement wallon, étonné que le nouveau gouvernement demande un audit des finances régionales : "C'est compréhensible de la part du MR. Mais le CDH ? Ils sont dans la majorité depuis 2004. Ils sont devenus amnésiques ?" (L'Avenir, 31/08/17)

Wallonie - événements d'affaires

Téléchargez la brochure au format pdf (1 Mo)