UCM
Flux RSS RSS - Union & Actions, le 21 septembre 2017

publié le 22/03/2017 Imprimer Imprimer en PDF

Beaufays | Steve Pezzani et Nicolas Daems (Shinka)

Une croissance remarquable

Steve Pezzani et Nicolas Daems (Shinka)
Au lancement de Shinka en 2011, la société liégeoise occupait trois personnes. Ayant quadruplé ses effectifs et triplé son chiffre d'affaires en un temps record, elle figure aujourd'hui dans le classement Fast50 Deloitte.

La protection des données informatiques est un enjeu clé dans les entreprises. Celles-ci doivent construire une défense solide afin de protéger leur infrastructure informatique. D'autant plus depuis que l'Union européenne a mis en application la loi sur la protection des données. Dès sa création en 2011, Shinka s'est spécialisée en sécurité informatique et réseaux. Elle propose aux moyennes et grandes entreprises des produits et services entièrement adaptés aux réalités du terrain. "Nous réalisons de nombreux audits de sécurité qui démontrent l'état catastrophique des infrastructures informatiques. Les besoins de la majorité des sociétés belges en sécurisation de données sont flagrants", affirme Steve Pezzani, cofondateur (à gauche sur la photo, avec Nicolas Daems).

La stratégie de Shinka est notamment centrée sur la relation client et la formation continue. "Nous prouvons quotidiennement que nous sommes à la pointe. La confiance de nos premiers clients nous a confirmé les besoins du marché. La société s'est renforcée au fil du temps. Nous nous sommes rapprochés de constructeurs en matériel informatique (Check Point, Alcatel-Lucent, etc.) avec qui nous avons conclu des partenariats privilégiés. Nous envoyons souvent notre personnel en formation à travers l'Europe chez nos partenaires", raconte Steve Pezzani.

De trois collaborateurs au départ, les effectifs de Shinka sont passés à treize aujourd'hui. Mais la PME a surtout triplé son chiffre d'affaires. Ce qui lui vaut d'être classée dans le Fast50 Deloitte, qui répertorie les cinquante sociétés à plus forte croissance en Belgique.

 

shinka.be

Z'ont dit
De Christophe Collignon,

chef de groupe PS au Parlement wallon, étonné que le nouveau gouvernement demande un audit des finances régionales : "C'est compréhensible de la part du MR. Mais le CDH ? Ils sont dans la majorité depuis 2004. Ils sont devenus amnésiques ?" (L'Avenir, 31/08/17)

Wallonie - événements d'affaires

Téléchargez la brochure au format pdf (1 Mo)