UCM
Flux RSS RSS - Union & Actions, le 23 janvier 2018

publié le 04/07/2008 Imprimer PDF

Concours | 3e édition de "La Vitrine de l'Artisan"

Dix artisans à l'honneur

La "Vitrine de l'Artisan", pour sa troisième édition, a vu concourir 69 artisans wallons et bruxellois. Dix d'entre eux ont été sélectionnés et primés. L'objectif est à la fois de leur donner un label pour développer leur activité et de susciter des vocations parmi les jeunes, en montrant des exemples de réussites.

C'est dans le cadre prestigieux du Cercle de Wallonie que la ministre des PME et des Indépendants, Sabine Laruelle (MR), a remis les prix le 26 juin 2008. Plus qu'un concours, "La Vitrine de l'Artisan" se veut avant tout un espace de rencontres, d'échanges et de mises en vitrine de l'artisanat dans toute sa spécificité. Cette année encore les dix lauréats ont pu discuter librement avec la ministre au cours de la matinée. Tous les artisans ont pu échanger leur point de vue sur leur métier et leur passion.Le premier prix (2.500 €) est allé à Quentin Haflants. Ce menuisier installé à Seneffe fabrique des barques en bois traditionnelles depuis 15 ans. A force de stages et de recherches, il a acquis un grand savoir-faire. Sa réputation dépasse les frontières belges et navigue vers de lointaines contrées : Norvège, Afrique du Sud, Irlande…La particularité de cette 3e édition fut également l'octroi d'un prix supplémentaire accordé par un comité composé exclusivement de jeunes intéressés par le secteur. Leur coup de cœur est allé à Etienne Bouillon et son whisky belge. Il a reçu un ordinateur portable. Installé en région liégeoise, cet entrepreneur ne tarit pas d'éloges sur la qualité de la terre wallonne et sa production d'orge. "Cette orge devrait permettre l'éclosion d'un whisky exceptionnel !", s'enthousiasme-t-il. La première cuvée devait être disponible dans le commerce à partir de novembre 2008…Les 8 autres lauréats sont placés à égalité.

D. D.

Quentin Halflants navigue sous un vent favorable

"L'atelier du rivage", c'est l'histoire d'un indépendant qui a su conduire sa barque. Voilà une quinzaine d'années qu'il a remis au goût du jour les techniques anciennes de fabrication de barques en bois.

La vie est faite de rencontres et de hasard. Quentin Halflants le sait. "Je suis menuisier de formation. J'ai changé de voie après avoir rencontré un sculpteur français de marine. Il travaillait à l'époque sur la reconstitution d'un voilier néerlandais de la compagnie des Indes du 17e siècle. J'ai visité le chantier. De suite, j'ai été enthousiasmé par l'approche technique et par l'aspect "conservation du patrimoine." Complètement chaviré par ce chantier, l'indépendant souhaite réaliser ce même type de projet en Belgique mais à une taille plus modeste. Il s'attaque donc au petit patrimoine flottant. "Les fabricants de barques en bois ont disparu dans les années 60, lorsque le plastique est arrivé. Tout leur savoir-faire a disparu en 40 ans." Personne n'a pu transmettre directement le métier à Quentin Halflants. Il s'est donc documenté, surtout dans les pays voisins (Pays-Bas). Il a également rencontré d'autres artisans, en France notamment.

Prendre le large

Toutes les barques sont fabriquées de A à Z par l'artisan belge (peinture, vis…). Ce sont des créations contemporaines sur des techniques traditionnelles. "Je réalise des copies d'anciens modèles uniquement sur demande." Seul fabricant belge, il a rencontré et assouvi la demande de nombreux privés. Loin de prendre l'eau, sa barque a très vite pris le large. Plus de 20 nouvelles barques par an sont lancées sur les flots ! Il exporte 60 % de sa production en France et 5 % dans le reste du monde.

Voir le phare

Pour revaloriser les métiers d'artisan et susciter des vocations auprès des jeunes, Quentin Halflants ne manque pas d'idées. "Il faudrait que les mandataires politiques posent un acte fort en accordant un statut particulier aux artisans. De plus, les filières actuelles d'apprentissage ne répondent pas à toutes les spécificités du métier d'artisan. Il faut beaucoup de temps et d'énergie pour former un jeune à la fabrication de barques en bois."

Les 10 lauréats édition 2008

  • Prix du jury : Halflants Quentin, Seneffe,www.barque.be - barques traditionnelles en bois ;
  • Prix "jeunes" : Bouillon Etienne, Grâce-Hollogne,www.belgianwhisky.com - création du premier Belgian Single Malt Whisky.

Mais aussi…

A vos agendas !

La troisième édition de "la Journée de l'Artisan" aura lieu le dimanche 8 février 2009. L'objectif de cette journée est de promouvoir l'artisanat en Belgique, en invitant les artisans à ouvrir les portes de leur atelier au grand public le temps d'une journée, pour lui faire partager leur savoir-faire et leur passion. Les inscriptions débuteront en septembre 2008. Plus d'infos à cette même date sur www.journeedelartisan.be.

Z'ont dit
De Marie-Martine Schyns,

ministre de l'Enseignement, sur l'identité chrétienne du CDH : "C'est beaucoup plus large que cela. Je suis chrétienne, oui. Mais je suis humaniste. Je suis centriste. Il n'y a plus de chapelle au CDH." (L'Écho, 16/12/17)

LES PLUS LUS / TOP 10
  1. Indices de décembre 2017
Wallonie - événements d'affaires

Téléchargez la brochure au format pdf (1 Mo)